lundi 12 juin 2017

Etude de 62 vernis à ongles par Kemi Taenk


Le test effectué par Kemi a analysé pas moins de 62 vernis à ongles notamment sur la présence d'allergènes et de perturbateurs endocriniens.

Taenk est l'organisation nationale des consommateurs du Danemark. Kemi étant la partie spécialisée dans la chimie.

Les résultats se présentent sous la forme d'un flacon sur fond rouge et un flacon sur fond vert. Cela permets d'identifier les produits contenant ou ne contenant pas de produits problématiques pour la santé.
Les résultats donnent le feux vert à 21 vernis soit seulement 13% des vernis étudiés.

Marques analysées

& other stories, Alessandro, Appeal4, Benecos, Biocura, Bobbi Brown, Chanel, Cien, CND VInylux,  Dark Blond, Depend O2, Diego della Palma, Dior, Essence (colour & care/ gel),
Essie, Estee Lauder, Fnug, Formula X, Gina, Giorgio Armani, Glitter ApS nails, Gosh, H&M, Honeybee Gardens, Isadora, Kure Bazaar, Gemey Maybeline, Monki nailed it, Nailmatic, Nails Inc, Nailstation, Nilens, OPI, Organic Glam, Revlon.

Résultats





Remarques

Il faut remarquer tout d'abord que la marque Essence a été analysée dans deux références différentes, l'une ayant un résultat positif et l'autre un résultat négatif.
Nous comprenons donc avec ce résultat que d'une gamme ou même d'une couleur à l'autre, le résultat peut-être différent.
Cela dit, la marque Maybelline a été analysée dans deux gammes différentes et les deux ont obtenu un "flacon rouge".





Le vernis de la marque Dior a obtenu une bonne note, comme dans l'étude d'UFC que Choisir (3), mais à la différence de l'étude RTS (2) qui elle avait analysé 53 éléments.




Kure Bazaar est de nouveau mal noté dans cette étude, comme dans celle d'UFC que Choisir (3)


OPI n'a pas obtenu le feux vert du test de Kemi Taenk

Si vous souhaitez voir en détail une marque, je vous invite à aller directement sur le site Kemi et en cliquant sur le flacon de la marque en question, vous serez redirigé(e) vers le descriptif détaillé.


Conclusion

Nous pouvons voir encore une fois que la proportion de vernis ne présentant pas de danger pour la santé ou l'environnement est vraiment faible.

Il y a également des divergences de résultats avec les études précédentes, dûes soit au changement de gamme, couleur ou de méthodologie.

Publié en Décembre 2016 sur le site Danois KEMI Taenk et écrit par Christel Søgaard Kirkeby.

Sources et lectures associées:

-Test "chimie des vernis à ongles", Kemi Taenk, Décembre 2016




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire